Catégories
En Cours

Catherine BALET  

En collaboration avec Ricardo Martinez Paz

LOOKING FOR THE MASTERS IN RICARDO’S GOLDEN SHOES

Dans sa série « Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes », l’artiste Catherine Balet rend hommage aux grands maîtres de la photographie principalement portraitistes, en revisitant 184 ans de son histoire. Avec son charismatique interprète aux chaussures dorées, Ricardo Martinez Paz, Catherine Balet a récréé 130 images iconiques dont plus de 70 sont présentées ici, afin de mieux comprendre les tendances de la photographie d’aujourd’hui et de demain. Cet hommage prend ses racines dans une réflexion plus fondamentale sur le sens de la représentation de soi et le désir de retranscrire une réalité contemporaine en créant des correspondances avec les œuvres du passé, toujours dans le respect de l’auteur, et ainsi interroger dans sa globalité la notion de mémoire. Quelle est la place de la mémoire quand l’évolution foudroyante de la technologie numérique et la suprématie de la photographie au smartphone bouleversent la notion du temps? Cette sensation de profusion et de frustration invite à réfléchir sur la durée de vie de l’image contemporaine et sur la nature de la force des photographies qui ont traversé le temps.

La série « Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes » commence par un hommage à celui qu’on considère comme le premier autoportrait réalisé par Hippolyte Bayard en 1839, et se termine avec les nouvelles tendances photographiques contemporaines. L’approche anthropologique de Catherine Balet, la rigueur et la précision dont elle fait preuve, tout comme la tendresse et l’humour qui se dégagent de ce travail, font de cet ensemble un must absolu pour tout amateur de photographie.

Pour mieux vous guider, vous trouverez dans les cartels, sous les photographies, la date de prise de vue de Catherine Balet ainsi que le titre original accompagné de sa date de réalisation. Dans la première salle, une sélection de quarante tirages du début de la photographie jusqu’à 1945 ; puis dans la seconde, un

choix allant de l’après Deuxième guerre mondiale jusqu’à nos jours. Avec clairement des tendances qui se dessinent : la première partie est composée de tirages noir et blanc et, dans la deuxième partie, la couleur domine et arrivent les grands formats. C’est tout l’intérêt de cette exposition de non seulement retracer une histoire de la photographie, mais aussi de revenir sur la chronologie des procédés photographiques, des appareils photo et de leurs différents formats (Catherine Balet a essayé de les respecter) ainsi que la manière d’encadrer de chaque époque.

Mathilde Terraube et Sylvie Hugues, commissaires de l’exposition, tiennent à remercier chaleureusement Catherine Balet, Ricardo Martinez Paz et Thierry Bigaignon de la galerie Bigaignon.

© Catherine Balet, courtesy Bigaignon Hommage à Robert MAPPLETHORPE, Ken Moody and Robert Sherman, 1984, 2014

© Catherine Balet, courtesy Bigaignon Hommage à Robert MAPPLETHORPE, Ken Moody and Robert Sherman, 1984, 2014

CATHERINE BALET

Diplômée de l’École des Beaux-Arts de Paris, Catherine Balet entreprend une carrière de peintre avant de se lancer dans la photographie au début des années 2000. De ses portraits d’adolescents, aux scènes numériques en clair-obscur, en passant par sa série en hommage aux Maîtres de

la photographie, l’artiste ancre son travail photographique dans la réalité contemporaine tout en faisant référence à l’histoire de l’art.
Avec les dernières sÉries « Moods in a Room » et “Endless”, Catherine Balet poursuit sa démarche d’expérimentation en réinvestissant les transformations techniques du médium photographique et s’interroge sur la frontière qui sépare la peinture de la photographie.
Ses travaux ont fait l’objet de nombreuses présentations, en France et à l’étranger : au Finnish Museum of Photography (Helsinki), à la
Biennale Beijing Photography, à la Cité de l’Image au Luxembourg, à la Triennal of photography de Hamburg, à la Fondation FOLA à Buenos Aires, à la galerie du Château d’eau à
Toulouse. Catherine Balet a publié quatre monographies : Identity (Steidl, 2006), Strangers in the Light (Steidl, 2013), Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes (Dewi Lewis, 2016) nominé pour le prix du livre d’auteur aux Rencontres Photographiques d’Arles et Moods in a Room (Dewi Lewis, 2020). Elle est représentée par la galerie Bigaignon à Paris.

RICARDO MARTINEZ PAZ

Il est, dès son plus jeune âge, surnommé « le Prince de Pringles », du nom de sa ville natale en Argentine. À l’adolescence il tombe amoureux d’un portrait que lui a dédicacé Audrey Hepburn. Il fait alors le vœu de devenir lui-même un jour cette image en noir et blanc destinée à être exposée sur un mur, aux yeux de tous. Dans les années 60, Ricardo s’installe à Buenos Aires où il s’inscrit au Conservatoire national pour devenir comédien. S’il fait des claquettes et du music-hall, il gagne sa vie en travaillant au musée des Beaux-Arts.

La confrontation quotidienne aux œuvres du musée génère chez lui une créativité nouvelle, le conduit à réaliser des performances inspirées du jeune mouvement Pop art. Il vole, virevolte, séduit avec sa silhouette gracile et son œil pétillant. En 1977, Ricardo s’installe à Paris où il scintille dans un monde de célébrités. Ricardo invente, se réinvente. Il insuffle sa griffe haute en couleurs en travaillant comme styliste pour de grands photographes et fashion designers. Grâce à son aura et son charisme innés, il réalise enfin son rêve en passant devant l’objectif de Catherine Balet.

© Catherine Balet, courtesy Bigaignon Hommage à Man RAY, Noire et blanche, 1926, 2014
© Catherine Balet, courtesy Bigaignon Hommage à Man RAY, Noire et blanche, 1926, 2014
© Catherine Balet, courtesy Bigaignon Hommage à Guy BOURDIN, A message for you, Charles Jourdan, Spring 1978, 2014
© Catherine Balet, courtesy Bigaignon Hommage à Guy BOURDIN, A message for you, Charles Jourdan, Spring 1978, 2014

CATHERINE BALET : EXPOSITIONS PERSONNELLES ET COLLECTIVES

2019-2022

”Endless”, Bigaignon, Paris, France
”Moods in a Room”, Photo London 2020, London, UK
”Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes”, Le Château d’Eau, Toulouse, France Fola Fototeca Latinoamericana, Buenos Aires, Argentine (octobre- novembre 2019)
Viborg Kunsthal, Danemark (avril-mai 2019)
”United”, Galerie Bigaignon (février-mars 2019)

2013-2018

Troisième biennale Beijing Photo, Beijing, Chine
« In Vivo », Noorderlicht Photo Festival, Groningen, Pays-Bas ArtonaPostcard, PhotoLondon, Londres, Royaume-Uni Amoureux, Hôtel & Spa La Belle Juliette, Paris, France
Maison de la Photo, Lille, France
Wroclaw 2016, Capitale culturelle européenne, Wroclaw, Pologne Dali International Photography Festival, Chine
« Wings of Fantasy », Beijing, Chine
Festival du Portrait de Vichy, France
Galerie Bigaignon, Paris, France
Triennal of photography, Hamburg, Allemagne
Noorderlicht Photo Festival, Groningen, Pays-Bas
Encontros da Imagen, Braga, Portugal
On Paper, Lucy Bell Gallery, St Leonards, Royaume-Uni Lichtungen, Hildesheim, Allemagne
Clervaux, Cité de l’image, Luxembourg
Bristol Photobook Festival, Royaume-Uni
National portrait Gallery, Londres, Royaume-Uni
The House of St.Barnabas, Londres, Royaume-Uni
Millennium Gallery Museum, Sheffield, Royaume-Uni
Finnish Museum of Photography, Helsinki, Finlande Arte Laguna Prize, Venise, Italie
National Portrait Gallery Talk, Londres, Royaume-Uni Transition, Minsk, Biélorussie Les Contemplatives, Espace 111, Paris, France

2007-2012

Festival de la Luz, Museo Provincial de Bellas Artes Franklin Rawson, San Juan, Argentine Festival de la Luz, Alianza Francesa Sede Central, Buenos Aires, Argentine

The World in London, Photographers Gallery, Londres, Royaume-Uni Art Paris, Art Fair, Paris, France
Madrid foto Art Fair, Madrid, Espagne
Polka Galerie, Paris, France

2001-2006

Identity, Kindermuseum in FEZ, Berlin, Allemagne
Global Photography, Mestre/Venise, Italie
Global Photography, Si Fest Savignano Immagini Festival, Italie – Galeries photo Fnac‚ Paris, France Biennale de photographie, Urbi et Orbi, Sedan, France Galerie Colette‚ Paris, France
Exposition ‘Air de Paris’, Hermès, Paris, France
Voies Off, Arles, France

PUBLICATIONS

Moods in a room, Ed. Dewi Lewis, 2020 (photographies Catherine Balet, textes Fannie Escoulen)
Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes, Ed. Dewis Lewis, 2016 Strangers in the Light, Ed. Steidl, 2012

Identity, Ed. Steidl, 2006

© Catherine Balet, courtesy Bigaignon Hommage à Nan GOLDIN, Nan and Brian in bed, NYC, 1983, 2014
© Catherine Balet, courtesy Bigaignon Hommage à Nan GOLDIN, Nan and Brian in bed, NYC, 1983, 2014